Les distilleries locales

D’abord, on a découvert le café de troisième vague. Ensuite, nous avons assisté à la montée en popularité des microbrasseries et une ardente passion pour les vins biodynamiques d’importation privée.

Dernièrement, tout le monde semble parler d’une découverte magique qu’ils ont faite en matière de spiritueux artisanaux.       

L’accès à une aussi grande variété est relativement récent puisque, jusqu’à tout récemment, les producteurs d’alcool faisaient partie d’un club assez sélect. Au Québec, par exemple, les distilleries faisaient l’objet d’une interdiction depuis la prohibition. Depuis 2016, des permis sont accessibles mais les critères sont nombreux et le budget nécessaire pour couvrir les frais (du permis et de l’équipement) est très élevé.

Pour plusieurs, l’engouement était prévisible. Depuis plus de 25 ans, le mouvement culinaire « de la ferme à la table » pousse les gens à s’intéresser (et à questionner!) la provenance de leurs aliments. Ainsi, ce n’était qu’une question de temps avant que les exigences deviennent les mêmes pour les boissons alcoolisées

Nous croyons que l’enthousiasme généralisé entourant les distilleries artisanales est dû au fait que leurs produits sont perçus comme étant des items de catégorie « premium ». Par définition, les produits plus luxueux « sont d'une qualité supérieure à la normale et sont souvent plus chers ». Bien que la notion de qualité soit relative, puisque les alcools locaux sont associés avec un savoir-faire traditionnel et une production en petites quantités, l’association avec la valeur semble se faire automatiquement. Certains achètent pour la rareté et l’exclusivité et d’autres recherchent des produits façonnés par des gens passionnés. Peu importe la raison, beaucoup de  consommateurs semblent enclins ont prêts à payer un prix plus élevé pour une marchandise de valeur supérieure

Évidemment, les grandes marques de spiritueux premium, comme Absolut, Ciroc ou Grey Goose,  demeurent les plus grands vendeurs et les plus cyniques diront que l’achat de produits artisanaux relève davantage d’une course à la nouveauté qui permet de faire d’excellentes photos Instagram que d’un réel intérêt pour le produit. Il s’agit de bien plus que cela, selon nous. Et puis, après tout, plus il y a de choix, plus la vie est belle!